Découvrez le dernier ouvrage du cotitulaire de la Chaire!

Résumé

Il est souvent pris pour acquis que la mondialisation a produit une mouvement de nivellement vers le bas en matière de standards de travail et de qualité de vie. La logique est que si le coût du travail est bas, les bénéfices reviennent moins au travailleurs mais le pays est plus compétitif sur la scène internationale.

Or dans cet ouvrage, l’historien économique Michel Huberman nous démontre avec brio que la mondialisation a en réalité participé à l’amélioration de la qualité de vie des travailleurs et que le perfectionnement des confitions de travail a promu la mondialisation.

 

Référence

Michel Huberman (2012): Odd Couple, International Trade and Labor Standards in History, Yale University Press, 256p

ISBN: 9780300158700